Moins d’alcool et de chocolat pour sauver la planète?

En traînant sur Mother Jone, je suis tombé sur un article qui interroge sur les comportements alimentaires.

Manger est une nécessité et aussi un plaisir, mais la production de nourriture a des impacts siur l’environnement, climat, gaz à effet de serre, déforestation, dégradation des sols, pollution des eaux, usage pesticides… etc. Etre végétarien nuit moins à la planète.

Mais, personne ne peut se passer de manger. Un des avantages du XXIe siècle quoi qu’on en dise est un relatif accès facile à différentes variétés de nourritures et de goûts. Néanmoins, de nombreuses saveurs ont disparu, au profit d’une standardisation alimentaire. Si cette question vous intéresse, je vous renvoie sur le site de l’association SlowFood.

L’article de Mother Jone explique qu’une solution à envisager pour lutter contre la crise écologique serait de réduire voire de supprimer la consommation d’aliments à faible valeur nutritionnel comme le chocolat et l’alcool… cela permettrait d’utiliser plus efficacement les ressources alimentaires, mais ça serait aussi oublier que l’être humain manger certes par nécessité mais que l’alimentation contribue à sa culture. Il est toujours difficile de modifier ses habitudes alimentaires, ceux qui ont déjà vécu à l’étranger savent de quoi on parle.

Publicités

À propos de jyelka

Rédacteur journaliste à GooodPlanet.info, également geek/gamer et amateur de virées en vélo.

Publié le 7 octobre 2008, dans Blabla de tout et de rien. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Pas de bras, pas de chocolat