La contre-productivité du progrès

La contre-productivité du progrès est une notion qu’on doit à Ivan Illich. Ce dernier démonte que le progrès technique induit des effets non-prévus qui, à terme se révèlent nuisibles. A partir d’un certain seuil, le progrès génère ses propres nuissances, ainsi si tout le monde dispose d’une voiture et se trouve coincé dans un embouteillage, la vitesse qu’on devrait théoriquement gagner à se déplace en voiture se trouve annulée.

Il est possible de multiplier à foisson les exemples.

Publicités

À propos de jyelka

Rédacteur journaliste à GooodPlanet.info, également geek/gamer et amateur de virées en vélo.

Publié le 9 octobre 2008, dans Blabla de tout et de rien. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur La contre-productivité du progrès.

Les commentaires sont fermés.