Crise écologique Vs crise économique

La crise économique actuel ne serait rien comparée aux coûts engendrés par la destruction de la Nature. Un article de la BBC présente le sujet, je vous conseille de le lire.

It puts the annual cost of forest loss at between $2 trillion and $5 trillion.

Ce chiffre est atteint en additionnant la valeur des services rendus par la forêt comme adsorber le CO2 ou purifier l’eau.

Evaluer la cout de la nature est une chose compliqué mais qui doit permettre de rendre compte de la nécessité d’agir pour la protéger. Mettre en avant la valeur de la nature sur le plan économique ne suffit pas, la nature a d’autres valeurs et pas seulement une fonction utilitariste. L’erreur économique de base a été de se couper de la réalité tant pour la finance et la spéculation que pour prendre en compte la nature finie et limitée de l’environnement qui ne s’accorde en rien avec le présupposé d’une croissance infinie.

La crise financière actuelle montre qu’en cas d’urgence, les Etats sont prêts à agir rapidement. Mais, l’environnement requiert une prise en compte qui aille au-delà de l’urgence. Si la conservation de la nature est une quasi nécessite pour l’homme, l’envisager une fois que le danger serait advenu risque d’être trop tard et on peut se demander légitimement quel serait la portée d’un plan d’urgence pour sauver la planète s’il n’est entrepris que trop tard. Car, les catastrophes d’ordre écologiques toucheront tout le monde, mais à des degrés divers.

Publicités

À propos de jyelka

Rédacteur journaliste à GooodPlanet.info, également geek/gamer et amateur de virées en vélo.

Publié le 12 octobre 2008, dans Blabla de tout et de rien. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Crise écologique Vs crise économique.

Les commentaires sont fermés.