Améliorer la visibilité des cyclistes

Un sujet sur la sécurité à vélo. Les jours raccourcissent ; et pour les cyclistes le risque d’accident s’accroît avec l’obscurité. La Fédération des usagers de la bicyclette, la FUB, lance donc une campagne « Cyclistes, brillez » pour leur rappeler la nécessité d’être visible en toutes circonstances. En effet, un accident mortel de vélo sur 5 arrive de nuit alors que seuls 10 % des déplacements à vélo se font à ce moment-là. Surtout, dans de nombreux accidents, les automobilistes impliqués n’ont pas vu le cycliste. Les éclaircissements de Geneviève Laferrère, présidente de la FUB.

Quel est l’objectif de votre nouvelle campagne de sensibilisation ?

Cette campagne s’adresse avant tout aux cyclistes mais elle interpelle aussi indirectement les automobilistes. Nous voulons leur dire qu’être visible est une nécessité pour la sécurité de tout le monde. Et si nous n’avons aucune idée de la proportion de cyclistes qui roulent sans éclairage, elle atteint probablement des niveaux importants en ville.

La visibilité est un problème mal pris en compte par les cyclistes ?

Oui, pourtant les solutions sont simples et peu coûteuses. En premier lieu, porter des vêtements clairs la nuit est un geste simple qui améliore grandement la visibilité. Ensuite il faut porter des bandes fluorescentes sur les pédales ou bien des gilets réfléchissants .Mais il faut commencer par doter son vélo d’éclairage. Cela peut se faire pour un coût modique, entre 10 et 50 euros, en achetant des petites LED qui se clipent ou mieux, en dotant son vélo d’une lampe avec dynamo. Le problème des piles est qu’elles se déchargent et qu’on oublie de les remplacer. L’offre d’éclairage s’est grandement améliorée ces dernières années.

Etre éclairé est-il obligatoire pour un vélo ?

Le défaut d’éclairage d’un vélo qui roule de nuit est passible d’une amende de 11 euros. C’est un point réglementé par le Code de la Route.

Quelles sont les autres pistes pour rouler à vélo de nuit ?

L’aménagement urbain peut également jouer un rôle dans la prévention routière. Nous voulons montrer que les cyclistes peuvent être capables d’analyser un risque, de proposer des solutions  et de participer à leur mise en œuvre. La plupart des villes veulent développer le vélo mais sont réticentes à investir dans les équipements. Pour ne prendre que cet exemple, nous militons pour des marquages cyclables blancs plutôt que verts, car le blanc se réfléchit et alerte l’automobiliste. Il serait aussi envisageable d’installer dans certains cas des éclairages publics qui s’allument lors du passage d’un cycliste.

Télécharger le guide PDF de la FUB sur l’éclairage des vélos de nuit

A lire sur le même sujet Le vélo c’est la santé

Publicités

À propos de jyelka

Rédacteur journaliste à GooodPlanet.info, également geek/gamer et amateur de virées en vélo.

Publié le 25 novembre 2013, dans Articles publiés. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Améliorer la visibilité des cyclistes.

Les commentaires sont fermés.