Archives Mensuelles: octobre 2016

Les violences au sein du couple ont coûté 3,6 milliards d’euros en 2012 à la France

Dans cet entretien, une manière différente de poser la question des violences conjugales, non plus sous l’aspect du fait divers mais du couteux problème de santé publique que tous ces drames représentent.

Le coût des violences au sein du couple et de leurs conséquences sur les enfants est évalué à 3,6 milliards d’euros en France pour l’année 2012, selon une étude publiée en juillet dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH). Seul un cinquième de ces coûts concerne les frais médicaux et de police/justice. Tout le reste est constitué de coûts indirects. Catherine Cavalin,  qui a conduit cette étude, revient avec nous sur les questions de quantification économique de la violence au sein du couple. Les femmes sont les premières victimes de ces violences.

L’étude que vous dirigez évalue les coûts des violences exercées au sein du couple à 3,6 milliards d’euros en 2012 en France. Qu’est-il contenu dans ce chiffre ?

Il faut distinguer deux types de coûts. Nous avons évalué, tout d’abord, les coûts directs, c’est-à-dire ceux qui découlent immédiatement de la violence, comme les frais hospitaliers ou les soins en général, ou encore l’intervention des services de police et de justice. Ensuite, il y a les coûts indirects, qui sont bien plus importants puisqu’ils représentent 67 % du total. Ils sont liés, par exemple, à l’absentéisme au travail résultant des violences, mais aussi à la valeur de la vie. Il s’agit de la valorisation des souffrances, du préjudice subi, par exemple lié aux viols et aux décès.

Lire la suite